Les acouphènes : des « sifflements dans les oreilles »

Entendre un son produit par sa propre oreille est une sensation étrange mais réelle. Nommé acouphène, ce phénomène est fréquent, le plus souvent heureusement sous une forme temporaire. Ces sifflements, souvent décrits comme des bruits dans la tête, proviennent d’un dysfonctionnement dans le système auditif générant une mauvaise transmission du son au cerveau. Décrits comme des sifflements mais aussi parfois comme des bourdonnements ou des pulsations, ils peuvent être occasionnels, intermittents ou continus.

Les causes

Les acouphènes n’indiquent pas nécessairement une maladie sous-jacente, ils peuvent être simplement provoqués par la présence de cire dans les oreilles. Lorsqu’ils sont temporaires, ces sifflements apparaissent fréquemment après l’exposition à un bruit trop intense (explosion, concert de musique, etc.). Ils peuvent aussi être provoqués par un rhume ou des maux de gorge, ils sont alors provoqués par l’obstruction d’un canal entre le cou et les oreilles. Les acouphènes peuvent aussi être secondaires à une inflammation de l’articulation de la mâchoire.

Les acouphènes chroniques peuvent aussi être liés au vieillissement, à l’usage de médicaments toxiques pour les oreilles (notamment certains antibiotiques), à l’alcool ou encore au tabac. La cause la plus fréquente est ce que l’on appelle le « traumatisme auditif », c’est-à-dire une exposition unique à un bruit violent ou répétée à des sons intenses.

Les traitements

Le traitement dépendra bien sûr de la cause sous-jacente. Si l’acouphène est secondaire à un traumatisme auditif, il sera nécessaire de reposer son ouïe et de se protéger des bruits intenses. Si les sifflements font suite à un rhume ou à des maux de gorge, ils guérissent alors le plus souvent spontanément. Si les acouphènes sont liés à une inflammation de la mâchoire, la physiothérapie sera utile.

Pour les acouphènes chroniques, les traitements sont plus difficiles. Même si différentes approches existent, les spécialistes recommandent souvent un traitement « par le mépris », c’est-à-dire de tout faire pour ne pas se focaliser sur ces bruits : moins on y prête attention, mois les acouphènes seront dérangeants.

Comment se protéger

La première mesure, pour ceux qui fument, est de renoncer au tabac, un produit qui attaque de nombreux organes y compris les oreilles.

La deuxième mesure est de se protéger du bruit. Les bruits très intenses comme les explosions ou les concerts de musique peuvent provoquer des acouphènes mais aussi des pertes de l’audition, il faut donc si possible éviter l’exposition à ces sons intenses. Lorsqu’il n’est pas possible d’éviter ces bruits, le port de protections auditives est indiqué. Mais attention, l’exposition prolongée à des sons d’intensités moins fortes peut aussi à terme avoir des conséquences, cela peut être le cas par exemple lors de l’écoute de musique avec des écouteurs.

Pour en savoir plus

Vous trouverez des informations complémentaires en lisant sur le site Planète santé l’article l’acouphène, un trouble qui ne se soigne pas ou en regardant la vidéo créée par les Hôpitaux universitaires de Genève les acouphènes : vivre avec des bruits dans la tête (7 minutes).

 

Démarrer gratuitement

« Retour à la liste

Un avis médical ?

Avez-vous besoin de consulter un médecin?